Comment recevoir du spam en faisant suivre un email

On a tous déjà reçu un email qui a été transféré plusieurs fois et qui comporte parfois une quantité impressionnante de destinataires précédents ou qui est envoyé à des dizaines de destinataires visibles. Même si vous jetez cet email à la poubelle, dès lors que votre email est visible, le mal est peut-être déjà fait.

Comment bien faire ?

Quand vous faites suivre un email à plusieurs destinataires qui ne se connaissent pas tous, merci de prendre garde à ceci:

  • mettez vos destinataires en copie invisible
  • supprimez les destinataires précédents du message transféré

Ceci pour éviter à vos amis de recevoir tôt ou tard du courrier publicitaire dans vos boîtes.

Voir aussi le chapitre Courriel à plusieurs personnes de la nétiquette sur Wikipedia et les erreurs n° 4 et 5 de l’article Envoyer un mail : quelles sont les erreurs à éviter ?

Comment est-ce possible ?

Ceux qui travaillent avec des noms de domaines savent qu’un nom de domaine qu’on a oublié de renouveler ou simplement abandonné est très rapidement récupéré (racheté) par des gens qui ont toutes sortes de motivations. Un nom de domaine est la partie principale de l’adresses d’un site Internet et aussi la partie après le @ d’une adresse email.

En ce qui nous concerne, ça leur donne la possibilité de récupérer tous les messages qui sont envoyés à n’importe quelle adresse email de ce nom de domaine. Ils peuvent dès lors récupérer l’adresse email des expéditeurs, mais aussi celles des destinataires visibles et toutes celles qui figurent dans le texte du message. Bien sûr tout ça est automatique, il n’y a pas d’humain qui fait ça à la main. Ils peuvent ainsi constituer des listes d’adresses email qui sont ensuite revendues aux spammeurs.

Si vous envoyez un message à tout votre carnet d’adresse ou à un grand nombre de personnes (disons au-delà d’une dizaine), le risque qu’une des adresses ne soit plus utilisée n’est pas négligeable. La probabilité pour que le nom de domaine ait été récupéré n’est pas nulle non plus et dès lors on tombe dans le cas de figure décrit plus haut.

A noter que le risque existe déjà lorsqu’on écrit à seul destinataire, mais il augmente proportionnellement avec le nombre de destinataires.

Que faire alors ?

Je ne dis pas qu’il ne faut plus transférer d’email, mais il faut être conscient de ce qu’on fait. Les deux points mentionnés en début de de message permettent de protéger les destinataires de vos messages transférés en masse. Pour l’expéditeur, le risque est plus difficile à éviter. Raison de plus de réfléchir à deux fois avant de faire suivre un email qui a vocation de continuer à se propager.

On peut difficilement éviter de figurer dans les destinataires de ces messages, mais on peut toujours informer les personnes concernées pour éviter que ça arrive à nouveau. Par exemple en leur proposant de lire cet article.

Comments are closed.